Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


San Antonio


Une grande ville au charme provincial

San Antonio est une ville immense à l’échelle américaine, mais au charme quasi provincial et aux couleurs mexicaines. Un concentré du Vieux Sud tex mex et techno : Remember Alamo !
Avec 1,5 million d'habitants, San Antonio est la 10ème ville des Etats-Unis. Une ville immense où il fait néanmoins bon vivre. Un concentré de Mexique sur la terre texane. La cité combine le charme des missions espagnoles, l’élégance d'imposantes maisons victoriennes et une atmosphère très provinciale. Sa végétation superbe ajoute un atout à cette ville attachante qui mérite le détour et le séjour.
 
San Antonio a été fondée en 1718 (Louis XV chez nous) par les Espagnols qui établirent un fort, rapidement suivis par les Franciscains qui installèrent une mission. D'autres missions se créent par la suite : la ville nommée San Antonio de Bexar est née. Elle devient la capitale du Texas, lui même province du... Mexique.
 
L'erreur des Mexicains est alors d'appeler à la rescousse des colons américains pour mettre en valeur les terres. Choc des cultures : les dissensions ne tardent pas. Des rebellions éclatent. En 1836, quelques 180 colons texans avec David Crockett et Jim Bowie s'enferment dans le fort Alamo, au centre du San Antonio actuel, et tiennent tête à l'armée du général mexicain Santa Anna. Ils résisteront 15 jours avant de se faire massacrer jusqu'au dernier. Une victoire à la Pyrrhus pour Santa Anna qui fut battu 3 mois plus tard par les Américains venus à la rescousse au cri de "Remember Alamo".
 
Aujourd'hui, les touristes se pressent pour visiter Fort Alamo, l’un des sites les plus courus des Etats-Unis. On vient aussi à San Antonio pour le Paseo del Rio, surnommé un peu hâtivement la Venise du Texas. La visite se poursuit en général au cœur du secteur des affaires, le long de la San Antonio River devenu un quartier entier de boutiques, restaurants, galeries d'art, hôtels, etc... On s'y retrouve à l'ombre de la belle végétation sur les terrasses au bord de l'eau. Ambiance, musique, odeurs tex mex.
 
A Market Square, en plein centre du quartier mexicain et autour du vieux marché où l'on vend toujours (et plus que jamais) les produits locaux, l’ambiance se colore à la mexicaine avec mariachis et guitaristes. Il est vrai que San Antonio c'est déjà le Mexique. On fête d'ailleurs tous les 16 Septembre, l'Indépendance du Mexique. La communauté hispanique s'en donne à cœur joie.
 
Une autre communauté s'est installée là, au XIXème siècle : les Allemands. Ils ont souvent fait fortune dans l'élevage ou le commerce, voire la banque et les assurances. A leur habitude, ils ont laissé d'imposantes demeures de tous les styles : du néo roman au victorien en passant par le néo Renaissance. Le quartier s'appelle King William et vaut la balade.
 
Artistes, galeries, cafés, restaurants bio et autres concepts alternatifs se retrouvent à Villita, investissant de vieilles maisons et les transformant en autant de lieux sympathiques.
 
Pour achever la visite dans l’euphorie, ne pas rater, si l'occasion s'en présente, un match des Spurs, l'équipe de basketball locale emmenée par notre compatriote Tony Parker ! Un dernier souvenir à rapporter de cette ville qui décoiffe.
 
Site internet : http://www.traveltex.com/cities/san-antonio/

à ne surtout pas rater