Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Les Bayous


Un monde amphibie étrange et fascinant

Le terme « bayous », qui signifie « serpent » en indien, désigne le vaste territoire de marécages qui s’étend au Sud-est de la Louisiane, dans le pays cajunLes plus proches se situent à seulement une vingtaine de minutes en voiture de La Nouvelle Orléans, à Laplace.
 
Ces anciens bras et méandres du Mississippi ont nourri une forêt ressemblant à une jungle mystérieuse. Elle mélange en un dense fouillis des cyprès géants, dont les racines plongent au fond de l’eau, à des palétuviers, somptueux et mystérieux rideaux de mousse espagnole. Les bayous s’étendent sur des centaines d’hectares truffés de bras d’eau constituant un réseau navigable de milliers de kilomètres de boyaux qui vont et viennent dans un silence absolu et fascinant, mus par un mouvement très lent de marée, imperceptible. Cet espace amphibie était jadis occupé par les Cadiens qui vivaient de la pêche et de la chasse. Ces francophones ont baptisé leurs territoires de noms qui respirent encore la culture française : Bayou Vermillon, Bayou Bourdeu, Bayou Mouchoir de l’Ours ou Bayou Queue de Tortue…
 
 
Un rêve d’ornithologue
 
Ici, il n’est pas rare de voir apparaître des groupes d’alligators très impressionnants assurant le spectacle devant des touristes qui en restent souvent bouche bée. Ils sont incontestablement les stars des bayous. Ces marais sont également peuplés d’autres espèces animales aquatiques comme les tortues, les ragondins ou les ratons laveurs. Ils sont surtout un eldorado pour les passionnés d’ornithologie qui peuvent y observer environ 300 espèces d’oiseaux différentes : du héron bleu ou blanc au pélican blanc ou brun, en passant par le balbuzard et la buse à queue rousse, le gros bec, le cormoran, le martin-pêcheur, le canard ramier, sans oublier le fameux pygargue à tête blanche ou aigle d’Amérique, symbole de la nation.
 
Des excursions au cœur de cette nature sauvage, si caractéristique avec sa végétation aquatique entremêlée, sont organisées en bateau ou en barque à fond plat, notamment en fin de journée quand la magie du site est à son comble et que la faune y entonne un concert pour saluer la fin du jour. L’idéal est d’être guidé par un cajun de souche ou par un ancien chasseur d’alligators, toujours prêt à raconter de croustillantes anecdotes…