Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Crater of the Moon National Monument


On a marché sur la lune

Situé au centre de l’Idaho, le Crater of the Moon National Monument est une vision surréaliste. L’activité volcanique qui a débuté il y a 15.000 ans et s’est arrêtée il y a 2000 ans, ce qui est relativement récent, a créé, au beau milieu de la plaine de la Snake River, cet incroyable champ de lave… Au XIXe siècle, une légende faisait le parallèle entre ce site et la surface de la lune qui se ressemblent, il est vrai, étrangement. Les premiers explorateurs et géologues qui ont officialisé cette similitude de paysages ne s’y sont pas trompés en baptisant le lieu « cratère de la Lune », en 1923. Devenu National Monument en 1924, le parc occupe une superficie de 3000Km². Quelques sites archéologiques ont été découverts depuis, au gré des champs de lave.
 
Des plantes et des animaux insoupçonnables
 
 
Aujourd’hui, les visiteurs peuvent se balader librement sur les étendues de lave refroidie dont les formes et les couleurs sont d’une incroyable diversité, stimulant l’imagination. Le Loop drive décrit une boucle de 12 kilomètres s’enfonçant dans le parc. Cette route permet d’admirer plusieurs points de vue hallucinatoires et d’accéder à des départs de randonnées.
 
Certaines sont très faciles d’accès, voire goudronnées, d’autres s’enfoncent dans les entrailles de la terre… La partie du parc où se trouvent des tubes de lave que l’on peut explorer est aisément accessible. On peut y observer des galeries et imaginer comment elles se sont formées. Les sportifs tenteront l’ascension de l’Inferno Cove, un cône de cendres ou encore descendront dans un tunnel de lave, l’Indian Tunnel qui mesure 200 mètres de long.
 
Impressionnant : les arbres brulés, coulés dans le magma qui a gardé l’empreinte de leur écorce et forme de spectaculaires tableaux.
 
Plus impressionnant encore le rift le plus profond sur la terre : une fissure verticale très nette de la terre : 240 mètres de profondeur ! Face à ce paysage minimaliste, comment imaginer qu’une faune et une flore puissent s’épanouir ? En réalité, plus de 300 espèces de plantes, 200 insectes, 8 espèces de reptiles, 148 espèces d'oiseaux et 47 espèces de mammifères y ont été recensés. Une belle leçon de vie. Le parc se trouvant sur une route migratoire de cerfs, il arrive que l’on voit se découper, sur ce fond de roches noires, la silhouette altière d’un cervidé : magique !
 
Site internet : www.nps.gov/crmo/