Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


L'archipel des Keys


Une Amérique tropicale et nonchalante

Une route spectaculaire survole l’océan indigo, reliant la Floride à un chapelet d’îles qui s’égrènent en pointillés entre l’Atlantique et la baie de Floride, voici le Seven Miles Bridge. Un horizon où la vie n’a plus grand-chose à voir avec celle de l’Amérique trépidante. L’ambiance y est plus rebelle, le rythme nonchalant et l’art de vivre plus bohème. Ces îles enchanteresses ont ébranlé des rocs comme Hemingway ou Dos Pasos. Dans les Keys, un seul risque vous guette : l’envie de n’en plus repartir !
 
 
Des récifs protégés, riches pour la vie marine
 
Parmi les nombreux attraits des Keys, la pêche au gros et la plongée sous-marine figurent au premier plan. Dans ses eaux limpides, les récifs coralliens abritent une vie marine extraordinaire protégée au sein du Florida Keys National Marine Sanctuary. Elle commence à Key Largo, première île au sud de la Floride aux superbes rivages frangés de mangroves et de palmeraies. Une destination où les enfants et les adultes peuvent nager avec les dauphins, admirer des poissons tropicaux multicolores avec seulement un masque et un tuba, ou pratiquer la plongée sous-marine dans son récif, le 3ème au monde par sa taille ! Islamorada, « l’île pourpre », doit son nom espagnol aux coraux colorés de ses fonds. Là encore, on nage avec des dauphins, on visite un petit musée de trésors récupérés dans des épaves de galions espagnols, on se promène dans un parc botanique aux essences tropicales et on assiste au Theater of the Sea à des spectacles où les comédiens sont les dauphins, les otaries, les raies et les requins. A mi-parcours sur la route des Keys, se découvre Marathon, un des plus importants centre de recherche au monde sur les dauphins, aussi très réputé pour la pêche au gros.
 
 
La « Conch Republic »
 
Key West, enfin, au bout de la route océanique. On enfile shorts, chemises bariolées et tongs et l’on se fond dans la communauté, à pied ou à vélo. On se balade dans Old Town pour admirer une collection de jolies maisons de style bahamien et victorien. On y découvre les « conch houses », typiques de l’île, des maisonnettes en bois surmontées d’un belvédère. A Key West, on peut s’isoler sur de belles plages ou se noyer dans la joyeuse cohue des boutiques de Duval Street et Truman Street. Ces rues où tout le monde se retrouve jusqu'à point d'heure et qui sont une fête perpétuelle pendant les week-ends. Frivole, festive, Key West est aussi l’un des rendez vous de la communauté gay aux USA.
 
On visite de passionnants musées sur l’histoire de Key West, des chasseurs d’épaves, des pirates... On regarde les chats (à six doigts, comme dans ses livres) qui dorment autour de la maison d’Hemingway (que l’on peut visiter aussi), on grimpe dans un phare… érigé en pleine ville ! Enfin, on accompagne les locaux dans leur rituel inébranlable. En fin de journée, tout le monde converge vers Mallory Square Dock pour assister au coucher du soleil en savourant une « key lime pie ». Et là, on se dit que plane un parfum de paradis.
 
Site internet : www.fla-keys.com