Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Joshua Tree National Park


Belle étape entre Los Angeles et Phoenix

Un horizon barré de montagnes violacées, une vallée hérissée de milliers de cactus et de yuccas gigantesques écrasés par la chaleur suffocante des déserts de Mojave et du Colorado, ainsi se découvre Joshua Tree National Park. Seuls refuges : ses oasis dont la fameuse « Oasis aux 29 palmiers » (Twentynine Palms Oasis) avec ses palmes en éventail fournissant un peu d’ombre.
    
A perte de vue, s’étend la sauvage beauté du désert où vivaient les Indiens Cahuilla. Cette tribu connaissait bien les humwichawa, ces yuccas géants qui festonnent le désert puisqu’ils en utilisaient les larges feuilles pour fabriquer paniers et sandales et en consommaient bourgeons et racines.
 
Au milieu du XIXe siècle, cette variété d’arbres fut rebaptisée « arbre de Josué » par des immigrants mormons qui crurent voir les bras du prophète Josué guidant les Hébreux jusqu’au pays de Canaan, leur Terre promise. Au printemps, ces arbres s’ornent de grappes de fleurs blanches, une féerie !
   
   
Belvédères panoramiques
  
La visite du parc commence à l’Oasis Visitor Center où l’on peut obtenir les cartes des chemins de randonnée et de VTT ainsi que des guides sur la flore et la faune locales. Pour ceux qui n’osent pas s’y aventurer à pied, il est possible de le traverser en voiture. Il faut alors compter deux heures pour découvrir ses divers sites intéressants parmi lesquels Twentynine Palms Oasis bien sûr mais aussi Hidden Valley (réputée pour ses énormes blocs de roche granitique ocre et rose) et Cholla Cactus Garden, un site idéal pour assister au lever du soleil sur des cactus de plus de 10 m de haut ! Une des images que l’on emporte en souvenir lorsqu’il faut quitter à regret ce parc fascinant.
  
Site internet : www.nps.gov/jotr